Anne-Catherine Hurault, Musicienne & maître à danser

Anne-Catherine Hurault, musicienne, joue de la vielle à roue et mène les danses de la Renaissance et traditionnelles. Elle ponctue ses concerts par des textes poétiques et des contes.

Musique

Points de repères © Noëlle AdamPoints de repères
© Noëlle Adam

« La vielle à roue est mon instrument privilégié. Elle m'a charmée par sa capacité à communiquer la joie, par ses qualités pour mener la danse et par la profondeur de ses bourdons. »

Anne-Catherine Hurault puise son art aux sources de la culture orale (musique traditionnelle européenne) et de la culture écrite (de la musique médiévale à la musique d'aujourd'hui).
Elle s'est formée en écoutant et en côtoyant des musiciens, maîtres dans le jeu de leur instrument et créateurs dans l'interprétation de leur musique : Valentin Clastrier, Matthias Loibner, Annie Couture, Gilles Chabenat, John Wright, Catherine Perrier, Gilles Poutoux et les vielleux contemporains du centre France..., Jordi Savall, Henri Tournier, Vincent lé quang, Chiara Banchini, Christina Pluhar...
» Lire la suite…

» En savoir plus

Danse

© Anne-Catherine HuraultDanse
© Anne-Catherine Hurault

« J'entre en danse par les danses collectives en cercle et à figure que sont les danses de la Renaissance et les danses traditionnelles. »

Étudiante en musique à Paris, ses pas l’ont conduit au folk club le Bourdon. C’est là, que son initiation aux danses traditionnelles de nos régions, a commencé.
Puis elle fut conquise par l’Orchésographie, traité de danse publié en 1588 par Thoinot Arbeau, et dans lequel elle a apprécié l’approche rigoureuse à la fois technique, pédagogique, musicale et sociologique.
Passionnée par la question des liens entre musique et danse, elle fait partie du mouvement des précurseurs qui, dans les années 80, relisent et réactualisent les archives des danses de la Renaissance. Elle propose une interprétation de l’Orchésographie et poursuit une recherche sur les rapports de la musique et de la danse au XVIe siècle en France, à l’EPHE (École Pratique des Hautes Études) sous la direction de François Lesure pour la partie historique, de Francine Lancelot et Mône Guilcher pour la partie chorégraphique.
» Lire la suite…

» En savoir plus

Conte

© Anne-Catherine HuraultConte
© Anne-Catherine Hurault

« J'aime, dans le cadre d'un concert, marier musique, texte et danse, habiller la musique du geste et du verbe. »

« C'est à l'occasion du concert spectacle Au Fil de la Roue que j'ai associé pour la 1ère fois le conte à la musique et à la danse.
Depuis cette expérience, le conte me poursuit, m'interroge, me travaille. Il s'est faufilé entre les notes et les pas et tisse la trame de mes intentions sur la chaîne de la musique et de la danse. »

Emmanuelle Bornibus lui ouvre la porte de la symbolique des contes. Gilles Bizouerne au conservatoire du XIIe puis Michel Hindenoch à Paris, ainsi que Sylvie Delom à l'Atelier du Réverbère à Ambérieu, l'ont initiée à l'art de conter.

» En savoir plus

Quelques points de repère

À partir de 2002

Musique © Anne-Catherine HuraultMusique
© Anne-Catherine Hurault

Recentre son activité sur la musique en choisissant la vielle à roue comme instrument privilégié.
Formation au conte, au soundpainting, à l'improvisation libre.
Renoue avec les danses de la Renaissance et les danses collectives comme moyens d'animation et d'éducation populaire.

Vielle à roue, Soundpainting, Polyphonie médiévale, CMT d’Ile de France, Atelier et Orchestre de vielle, Fanfare Klezmer d'Ile de France, ateliers du Surnatural Orchestra, ateliers du Triton (PIC 93), Concert et Bal conté, Association Chorémuse, Cahiers de Chorémuse, Livret de Chorémuse.

De 1983 à 2002

Travaille en lien avec un collectif d'animateurs et d'artistes :
» Lire la suite…

De 1965 à 1982

Adolescence dans le Berry
» Lire la suite…